Menu Divertissement

EuropeAndYou.eu
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui214
mod_vvisit_counterHier380
mod_vvisit_counterCette semaine1509
mod_vvisit_counterDernière semaine2489
mod_vvisit_counterCe mois214
mod_vvisit_counterDernier mois11795
mod_vvisit_counterTout268846

Online (20 minutes ago): 6
Top 5:
Unknown flag 58%Unknown (15006)
Belgium flag 11%Belgium (2963)
Network flag 6%Network (1513)
France flag 6%France (1498)
Commercial flag 4%Commercial (911)
25913 visits from 99 countries

Login





Designed by:

Écrit par Patrick Alin   
Mercredi, 20 Avril 2011 21:33

L'Europe est au Festival de Cannes

La présence de l'Union européenne dans le domaine du cinéma est multiple. Elle se manifeste dans le secteur de la distribution, de la création et de la numérisation de films. L'aide européenne a pour but de combler un déficit de financement, et de promouvoir ainsi la diversité culturelle, la compétitivité et la création d'emplois.

 

 


C'est le programme Média qui est l'acteur de cette politique. L'enveloppe financière prévue dans le programme MEDIA depuis 2007 et jusqu'en 2013 en faveur de l'industrie cinématographique européenne s'élève à 755 millions d'euros (1,7 milliard d'euros ont déjà été octroyés depuis le lancement du programme en 1991). Près de 50% de cette aide financière sont alloués aux distributeurs qui projettent des films réalisés en dehors de leur propre marché national, et environ 20% sont destinés à la concrétisation d'un projet de film.

 

A titre d'exemple, le Discours d’un roi ; ce film, réalisé avec le concours de l’Union européenne, a remporté quatre prix lors la 83e cérémonie des Oscar (28 février 2011), la nuit dernière à Hollywood. Le film, qui a bénéficié d’une aide à la distribution de 562 000 euros de la part du programme MEDIA de l’Union, a raflé les principaux Oscar, à savoir ceux du meilleur film, du meilleur réalisateur (Tom Hooper), du meilleur acteur (Colin Firth) et du meilleur scénario original (David Seidler). Un autre film soutenu par le même programme, In a Better World, de la Danoise Susanne Bier, a obtenu l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.

 

Tom Hooper a tourné Le Discours d’un roi avec un budget maigrelet au regard des normes hollywoodiennes (moins de 11 millions d’euros). Le montant que lui a alloué MEDIA est destiné à encourager la distribution du film en dehors du pays où il a été réalisé (en l’occurrence, le Royaume-Uni).

In a Better World, troisième film danois à remporter la statuette du meilleur film en langue étrangère – après Le Festin de Babette, en 1987, et Pelle le conquérant, en 1988 –, a bénéficié d’une aide de 540 000 euros de la part de MEDIA, qui avait par ailleurs accordé une subvention à deux autres films nommés aux Oscar 2011 : Canine, du Grec Yorgos Lanthimos (21 000 euros), et L’illusionniste, film d’animation franco-britannique réalisé par Sylvain Chomet (126 000 euros).

 

Au mois de mars, des craintes ont circulé quant à l'avenir de ce programme. A l'issue de la rencontre avec le Président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso, les cinéastes européens se félicitent de l'échange fructueux noué autour de l'avenir du programme MEDIA.

Autre acteur dans le domaine du cinéma européen, c'est Eurimages. Il s'agit d'un Fonds du Conseil de l'Europe pour l'aide à la coproduction, à la distribution et à l'exploitation d'oeuvres cinématographiques européennes. Il réunit à l'heure actuelle 35 Etats membres.

 

Son but est de promouvoir le cinéma européen en stimulant la production et la circulation des oeuvres et en favorisant la coopération entre professionnels. 'Eurimages a développé quatre programmes de soutien : une aide à la coproduction, une aide à la distribution, une aide aux salles, une aide à la numérisation des salles réservée aux salles du réseau Eurimages

 

Les différentes sélections du Festival de Cannes n’affichent pas moins de dix films soutenus par le Fonds Eurimages dont six en compétition officielle :

  • Once upon a Time in Anatolia de Nuri Bilge Ceylan (une coproduction entre la Turquie et la Bosnie-Herzégovine)
  • Le gamin au vélo de Jean-Pierre et Luc Dardenne (une coproduction entre la Belgique, la France et l’Italie)
  • La source des femmes de Radu Mahaileanu (une coproduction entre la France, la Belgique et l’ Italie)
  • Habemus Papam de Nanni Moretti (une coproduction entre l’Italie et la France)
  • This Must Be The Place de Paolo Sorrentino (une coproduction entre l’Italie, l’Irlande et la France)
  • Melancholia de Lars Von Trier (une coproduction entre le Danemark, la Suède, la France et l’Allemagne)

Par ailleurs, le film L’exercice de l’Etat de Pierre Schoeller (une coproduction entre la France et la Belgique) est en sélection officielle dans la section Un Certain Regard et le documentaire Michel Petrucciani de Michael Radford (une coproduction entre la France, l’Allemagne et l’Italie), sera projeté hors compétition en séance spéciale.

Le film Impardonnables d’André Téchiné (une coproduction entre la France et l’Italie) ainsi que The Island de Kamen Kalev (une coproduction entre la Bulgarie et la Suède) ont été sélectionnés à la Quinzaine des Réalisateurs.

 

Vivez ci dessous la 64 ème édition du Festival de Cannes 2011

 

Les films en compétition - Découvrez les bandes annonces

 

Un certain regard - Découvrez les bandes annonces

Hors compétition - Découvrez les bandes annonces

Mise à jour le Mercredi, 27 Avril 2011 08:54